Comment vendre un logement loué ?

Nécessité parfois oblige : vendre un bien peut apparaître inévitable alors que celui-ci est toujours en location. Est-il si compliqué de vendre un logement loué ? Comment s’y prendre ?

 

 

En réalité, il n’y a pas d’obligation particulière à respecter, car, dans ce cas, le propriétaire ne donne pas congé à son locataire. Il n’a même pas besoin de le prévenir et ce dernier continuera de payer le même loyer au futur acquéreur. Toutefois l’usage vous recommande de le faire, car il pourrait être intéressé par l’achat de cette propriété, quitte à ce que ce logement devienne une résidence principale. Aussi le locataire est obligé de laisser un droit de visite de deux heures par jour au bailleur. Ce dernier aura évidemment à charge de l’informer de la vente et de donner les coordonnées des nouveaux acquéreurs.

 

 

La démarche n’a donc absolument rien de difficile. De plus, vendre un logement déjà loué vous assure que ce dernier ne sera pas vacant contrairement à ce que l’on rencontre de plus en plus fréquemment dans la capitale, notamment à Paris Est[1]. En revanche, il n’est pas sûr qu’elle soit rentable : le seul inconvénient majeur à la vente du logement loué est sa décote par rapport à la vente d’un logement libre.

 

 

C’est pourquoi, dans le mesure du possible, nous vous conseillerions plutôt d’attendre la fin du bail pour vendre votre bien, quitte à ce que votre locataire en devienne lui-même le propriétaire. Un choix d’autant plus envisageable que la durée moyenne d’occupation d’une location à Paris est de trois ans. Sachons prendre notre mal en patience.

 

 

[1] http://www.leparisien.fr/paris-75005/paris-veut-quadrupler-les-taxes-sur-les-residences-secondaires-et-les-logements-vacants-04-07-2017-7109760.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *