Des prêts pour tous les goûts

Les banques multiplient les offres destinées à ces investisseurs. L’offre de prêts est de plus en plus large, et adaptée à des ménages qui n’ont pas un gros revenu, notamment avec des propositions de crédits à long terme et des taux bas.

 

 

Investir dans l’immobilier est un choix qui coûte cher, et qui fait peur. Pourtant, les Français ont globalement confiance en la pierre pour placer leur argent : 13% d’entre eux se disent prêts à se lancer en 2018, pour 7% en 2017. Cette attirance pour l’achat immobilier est la conséquence de la rentabilité constante de ces investissements, qui va jusqu’à 7% par an.

 

Jusqu’ici, les primo-accédants ou les ménages modestes pouvaient avoir du mal à accéder à l’investissement immobilier. Avec la suppression des APL Accession dans le neuf et la restriction des prêts à taux zéro, investir pourrait devenir plus difficile pour eux : sur les deux derniers mois, le contrat de prêt pour les primo-accédants ont reculé. Mais pour les banques, c’est un marché non négligeable.

 

Pour compenser la perte de ces aides et maintenir l’investissement au plus haut, le Crédit Foncier Communal d’Alsace et de Lorraine (CFCAL) a lancé une proposition de crédit sur 35 ans (à 2,55% d’intérêts sans les assurances). La cible visée est clairement les jeunes et les propriétaires à trop faibles revenus qui ne peuvent se permettre un prêt à plus court terme. Une cible qui a répondu à l’appel puisque ces contrats ont rencontré une forte demande (15% des contrats totaux). Pour l’instant, les autres banques attendent de voir les résultats et ne préfèrent pas s’engager en proposant de tels prêts.

 

Cela ne signifie pas qu’elles se désintéressent des prêts longue durée. La banque LCL a ainsi baissé ses taux d’intérêt de ses prêts sur 30 ans, qui vont désormais jusqu’à 1,78%. C’est un recul de 0,6 à 0,8 point en moyenne par rapport à 2017. La durée moyenne des prêts augmente chaque année. En 2014, seulement 15% des prêts étaient sur 25-30 ans. En 2018, ce sont 30% des prêts totaux. La durée moyenne des prêts a augmenté de 14 mois en 4 ans.

 

Cette offre de contrats de prêt longue durée, de plus en plus importante, bénéficie aussi de taux d’intérêts qui ne sont plus prohibitifs. Elle profite de la baisse générale des taux d’intérêt, qui atteignent en moyenne 1,47% en février, pour 1,48% en janvier et 1,50% en décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *