Louer votre bien : en meublé ou non meublé ?

Vous avez fait l’acquisition d’un appartement près de Bastille et vous avez décidé de le louer ? Deux options s’offrent à vous : la location en meublé et en non-meublé. Chacun a ses avantages – on vous aide à y voir plus clair.

 

 

Meublé : qu’est-ce que c’est ?

 

Pour qu’un logement puisse être loué en meublé, il doit contenir tous les équipements nécessaires pour.y vivre. Dans une liste publiée sur Legifrance, vous pouvez retrouver l’ensemble des équipements imposés : Literie, volets ou rideaux dans les chambres, cuisine équipée (Four ou micro-ondes et plaques de cuisson, réfrigérateur et/ou congélateur, vaisselle), table et sièges, étagères et luminaires.

 

La législation en meublé diffère du non-meublé. En premier lieu durée de location minimum est d’1 an minimum, 9 mois pour un étudiant. Le préavis du locataire est d’1 mois minimum s’il désire quitter le bien, le préavis du bailleur s’il veut récupérer son appartement sera de 3 mois. Le dépôt de garantie est plafonné à 2 mois de loyer.

 

En non-meublé, la durée de location est de 3 ans minimum. Le préavis du locataire doit être envoyé 3 mois avant de quitter les lieux, celui du bailleur, 6 mois. Le plafond du dépôt de garantie est lui fixé à 1 mois de loyer.

 

Notez qu’un logement social est considéré comme non meublé, mais auquel s’applique des règles spéciales.

 

Pourquoi choisir la location en non-meublé ?

 

Les durées de location étant plus longues qu’en meublé, vous avez moins de vacances locatives. C’est une solution plus sûre : les locations de plus longue durée vous apportent un revenu plus stable. Pour un investissement en temps moindre, puisque vous avez moins d’entretien entre les locataires (puisque moins de changements de locataires), pas de meubles à changer… De ce fait, les frais de gestion en non-meublé sont plus légers.

 

Pourquoi louer en meublé ?

 

Vous louez en moyenne 30% plus cher qu’un non meublé. L’investissement en temps est plus important, mais vous bénéficiez en plus de mesures fiscales favorables, quel que soit le régime d’imposition que vous optez pour le régime réel ou forfaitaire.

  • En régime réel, tous les travaux et de nombreuses charges liées à la location sont déductibles d’impôts
  • En régime forfaitaire, vous bénéficiez d’une déduction de 50% des revenus imposés, pour 30% en non meublé.

 

A vous de choisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *