Louer son bien en colocation, pourquoi c’est mieux ?

Que votre bien soit situé à Bastille, Nation ou du côté du Père-Lachaise, les loyers sont en hausse mais la demande ne faiblit pas. Les locataires qui n’ont pas les moyens de s’offrir un logement bien situé en plein coeur de Paris optent de plus en plus pour la colocation. Proposer votre appartement en colocation peut être un bon moyen de trouver des locataires, a fortiori à Paris où les loyers sont assez chers et les nombreuses universités attirent de nombreux étudiants.

 

L’Est de Paris, bien desservi et très actif, attire de nombreux jeunes qui n’ont pas forcément les moyens de vivre seuls. Votre bien les intéresse et trouvera facilement preneurS en colocation.

 

 

Quels sont les avantages de la colocation pour le bailleur ?

 

Si la colocation faisait peur il y a quelques années, elle attire de plus en plus les rentiers pour ses nombreux avantages.

 

En termes financiers d’abord, la colocation est plus intéressante pour le bailleur. Ce système vous permet de fixer un loyer plus cher, puisque partagé par les locataires. Généralement, les loyers de colocation sont plus élevés que pour une location classique. Notez que la loi Alur, qui fixe l’encadrement des loyers, impose que le loyer d’une colocation en zone tendue soit le même que celui d’une location simple. La colocation, qu’ils s’agisse d’étudiants ou non, vous apporte une sécurité supplémentaire.

 

La Caution Locative Etudiante (Clé) apporte aux étudiants un garant. Dans tous les cas, vous pouvez demander que chaque colocataire ait un garant, ce qui vous assure une sécurité plus importante qu’en cas de location à une seule personne. Une clause de solidarité vous permet de vous assurer qu’en cas de départ ou impossibilité de payer d’un des locataires, les autres doivent payer sa part. La colocation vous permet de toucher des loyers plus élevés, mais aussi de réduire le risque d’impayés.

 

La colocation vous permet aussi d’investir moins de temps dans la gestion de votre appartement. Il est plus rapide de trouver des locataires qui ont ensemble les revenus nécessaires pour assumer un loyer à Paris qu’un seul ménage. Le risque de vacance locative est donc moindre, d’autant plus que tous les colocataires n’arrivent et ne quittent pas forcément les lieux en même temps. Cela permet d’avoir un turnover constant, sans que votre bien soit inoccupé. Si vous avez signé un bail solidaire, les locataires cherchent et rencontrent eux-même leur futur colocataire – sans quoi ils devront payer la part du locataire absent. Notez que vous avez aussi votre mot à dire sur le choix de colocataire.

 

La colocation ne s’adresse plus aux seuls étudiants : aujourd’hui, 54% des colocataires sont des actifs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *