#Patrimoine #Travaux Le blog immobilier par Guy Hoquet Citylife

À quelles aides puis-je prétendre si j'entreprends des travaux de rénovation ?

À quelles aides puis-je prétendre si j'entreprends des travaux de rénovation ?

Vous rêvez de devenir propriétaire, mais que l’achat d’un terrain ou d’un logement neuf dépasse votre budget ? Vous cherchez simplement à investir dans l’immobilier ? Il peut alors s’avérer intéressant de vous tourner vers l’ancien et d’engager des travaux afin de donner de la valeur au bien acquis. En effet, plusieurs aides vous permettent d’alléger votre budget travaux et de ressortir gagnant de la transaction. Votre guide Guy Hoquet CityLife vous en dit plus.

Le crédit d’impôt

Lorsque vous vous lancez dans des travaux de rénovation, vous pouvez bénéficier du CITE, le crédit d’impôt pour la transition énergétique. Cependant, certains critères d’attribution ne permettent pas à tous d’en faire la demande. Il faut en effet que votre logement :

  • Ait plus de 2 ans ;
  • Soit votre résidence principale ;
  • Soit rénové par un professionnel labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Ce crédit d’impôt s’élève à 30 % et concerne des types de travaux précis :

  • La mise en place d’un système de chauffage moderne et performant (chaudière à condensation…) ;
  • L’isolation des murs et du sol;
  • La production d’eau chaude par un système utilisant des énergies renouvelables ;
  • L’installation d’une pompe à chaleur (excepté les pompes air-air).

Le CITE est attribué sans condition de ressources, vous pouvez donc le demander que vous soyez propriétaire ou locataire. Cette aide concerne uniquement le matériel et pas la main-d’œuvre. Pour obtenir ce crédit d’impôt, il vous suffira d’en indiquer le montant dans votre prochaine déclaration en précisant les types de travaux effectués.

La TVA réduite

La rénovation énergétique de votre appartement vous permettra de bénéficier d’un taux de TVA réduit de 5,5 %, ce qui facilitera l’achat de votre nouvel équipement. Comme pour le crédit d’impôt, le logement à rénover doit avoir plus de deux ans, mais il peut s’agir de votre résidence principale comme secondaire. Outre l’ancienneté du bâti, aucune condition d’éligibilité ne vient limiter l’accès à une TVA à taux réduit. La réduction est appliquée dès l’achat du matériel. Attention toutefois, cette aide à la rénovation ne s’applique qu’aux locaux d’habitation, pas aux locaux professionnels ou autres.

L’éco-prêt à taux 0

L’éco-prêt à taux 0, ou éco-PTZ, est accordé par l’État et uniquement dédié aux travaux de rénovation énergétique. Selon les travaux, vous pouvez bénéficier d’un prêt compris entre 7 000 et 30 000 €. Différents profils peuvent en faire la demande :

  • Un propriétaire occupant son propre logement ;
  • Un propriétaire louant son logement à des tiers qui l’utilisent comme résidence principale ;
  • Un syndicat de copropriétaires.

Le logement concerné par les travaux doit avoir plus de 2 ans et doit obligatoirement constituer une résidence principale.

Il vous faudra souscrire l’éco-PTZ auprès d’une banque ayant signé un partenariat avec l’État, ce qui est généralement le cas. Il peut s’étaler sur une durée maximale de 15 ans. Il est impératif que vous l’ayez entièrement remboursé avant de :

  • Mettre votre logement en location saisonnière ;
  • L’utiliser en tant que résidence secondaire ;
  • Le transformer en local commercial ou professionnel.

Toutes ces aides sont compatibles : vous pourrez les combiner afin de minimiser les coûts de vos travaux de rénovation.

Le blog de l'immobilier parisien

Notre réseau d'agences immobilières à Paris