#Actualités #Patrimoine Le blog immobilier par Guy Hoquet Citylife

Tout savoir pour bien estimer la valeur de votre patrimoine immobilier

Tout savoir pour bien estimer la valeur de votre patrimoine immobilier

Depuis 2018, l’ISF est devenu l’IFI (impôt sur la fortune immobilière). Résultat, seul le patrimoine immobilier est à présent imposable. Ce changement requiert donc une évaluation précise des biens susceptibles d’être taxés afin de savoir quelle valeur déclarer. Plusieurs méthodes de calcul existent pour vous aider à réaliser cette tâche parfois complexe. Cet article Guy Hoquet CityLife vous donne quelques astuces pour une estimation réussie de votre patrimoine immobilier.

Dans quelles circonstances estimer son patrimoine immobilier ?

Outre l’IFI qui concerne les contribuables dont le patrimoine immobilier représente plus de 1,3 million d’euros, il existe plusieurs occasions où estimer la valeur de ce patrimoine s’avère nécessaire :

  • Une vente ;
  • Une mise sous tutelle/un décès ;
  • Un divorce.

Quand vous vendez un bien immobilier, il est nécessaire de faire cette estimation. Elle vous permet de connaître votre richesse globale et d’envisager les prix à fixer pour les propriétés concernées.

La loi oblige à déclarer le patrimoine immobilier d’une personne décédée ou mise sous tutelle. Afin d’établir les droits de succession les plus justes possible, il est recommandé d’engager un professionnel.

En cas de divorce, cette évaluation assure un partage équitable de la valeur des biens pour les parties impliquées.

Qu’entend-on par « patrimoine immobilier » ?

Afin de faire une bonne estimation de la valeur de votre patrimoine immobilier, sachez qu’il comprend principalement :

  • Les bâtiments déjà construits (maisons, appartements) et leurs dépendances (garage, parking, cave) ;
  • Les édifices classés monuments historiques ;
  • Les immeubles en cours de construction au 1er janvier de l’année d’imposition ;
  • Les terrains à bâtir et les terres agricoles ;
  • Les immeubles ou fractions d’immeubles dont vous êtes indirectement propriétaire à travers la détention de titres et de parts d’une ou plusieurs sociétés.

Les biens immobiliers utilisés dans le cadre d’une activité agricole, artisanale, commerciale, industrielle ou libérale font figure de biens professionnels. Ils sont donc exonérés de l’IFI.

Les méthodes pour estimer son patrimoine immobilier

Attention ! Le titre d’expert immobilier n’est pas protégé. Nous vous conseillons donc de faire appel à des organisations professionnelles, signataires de la charte de l’expertise immobilière : Foncier expertise, la CNEJI, etc.

Que vous fassiez appel à des experts ou essayiez d’estimer votre patrimoine vous-même, il faut connaître les méthodes qui existent :

  • Évaluation par comparaison ;
  • Évaluation par revenu ;
  • Évaluation par rapport à la valeur antérieure.

L’évaluation par comparaison consiste à comparer vos propriétés à des habitations équivalentes afin d’obtenir leur valeur moyenne. Cette méthode n’est cependant pas adaptée à des logements atypiques. Dans ce cas-là, vous vous verrez obligé d’engager un spécialiste.

L’estimation par revenu est la plus adaptée aux détenteurs de résidences locatives. La valeur du bien en question est déterminée en fonction des revenus qu’il rapporte aux propriétaires.

La méthode d’évaluation par rapport à la valeur antérieure ne s’applique qu’à des biens détenus de longue date. Elle consiste à estimer l’évolution de la valeur de ce bien. Il ne faut pas que l’objet en question ait subi de transformations majeures ou que son environnement économique ait changé (qu’il soit à présent desservi par une ligne de transport, par exemple).

Le blog de l'immobilier parisien

Notre réseau d'agences immobilières à Paris